Qu'est-ce qu'un document d'offre de fonds?

Tejash D Mehta

Tejash D Mehta, Chef d'équipe - Gestion des comptes stratégiques et relations chez eClinicalWorks (2013-present)

Répondu il y a 82w · L'auteur dispose de réponses 351 et de vues de réponses 627.5k

Comment lire les documents d'offre de fonds communs de placement

Chaque titre commercial de fonds communs de placement se termine par quelques mots de prudence: Les fonds communs de placement sont soumis aux risques du marché - ceci est tout à fait vrai et presque chaque investisseur le sait. Toutefois, la dernière partie de la phrase - Veuillez lire attentivement le document relatif au système avant d’investir - est plus facile à dire qu’à faire.

Les documents d'offre relatifs au système (OD) peuvent contenir des dizaines de pages et comportent un jargon juridique et financier pouvant décourager un investisseur de détail. C'est pourquoi la plupart d'entre eux s'appuient sur des conseillers financiers et des agents bancaires pour recommander des systèmes de fonds communs de placement. Cependant, étant donné que de nombreuses informations (parfois contradictoires) parviennent de différentes manières, il est utile de savoir à quoi s'attendre de l'investissement.

Lors de la lecture des OD, passez en revue les aspects importants suivants qui vous seront très utiles:

* Objectifs d'investissement: Les politiques et objectifs d'investissement constituent le pilier des OD. En parcourant ces éléments, l'investisseur sera informé des objectifs des fonds spécifiques et de la composition attendue du portefeuille sous-jacent. Les investisseurs peuvent également avoir une idée juste des stratégies que le gestionnaire de fonds utilisera pour atteindre lesdits objectifs. Faites correspondre ces objectifs à vos propres attentes en matière de revenu ou de plus-value du capital à long terme, ainsi qu’à votre appétit pour le risque.

* Performances passées: certains des aspects importants à prendre en compte sont la date de création d'un plan, l'actif sous gestion (AUM) et ses performances passées. Les investisseurs devraient comparer cela à des fonds similaires sur le marché et à l'indice de référence du secteur. Idéalement, optez pour des programmes offrant des rendements constants sur le long terme. Cependant, n'utilisez jamais ces informations pour prédire les rendements futurs car les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

* Facteurs de risque: La DO spécifie les différents types de risques auxquels le système serait exposé. Prenez une décision éclairée en fonction de votre vision et de votre compréhension des marchés. Etudiez et comprenez-les afin de pouvoir choisir le bon schéma en fonction de votre capacité à prendre des risques. Un mot de prudence ici - ne soyez pas submergé par les différents types de risques. La loi stipule que les sociétés de fonds communs de placement mettent en évidence tous les types de risques financiers auxquels vous pourriez être exposé si vous investissez dans un régime particulier.

* Frais, charges et taxes: lisez les OD pour en savoir plus sur les investissements minimums, les charges applicables et les services à votre disposition. Certains des frais communs applicables sont les frais d'entrée et de sortie, les frais de transaction, la taxe sur les transactions de sécurité (STT), divers frais de gestion du fonds, appelés ensemble le ratio des dépenses totales (TER). Il est important de savoir que tous les fonds communs de placement n’ont pas le même type de frais et que tous ces frais sont réglementés par le Securities and Exchange Board of India (SEBI).

* Personnel clé / Gestionnaires de fonds: Les OD vous fournissent également des informations importantes sur les références des gestionnaires de fonds, leur expérience et leur style d'investissement.

Voyons maintenant les différents types de documents composant les OD:

1. SID [Scheme Information Document]: Ceci est un compendium de toutes les informations relatives au schéma. Il listera tous les régimes de MF disponibles à l'investisseur.

2. ISC [Déclaration d'informations supplémentaires]: Document complémentaire au prospectus d'un fonds commun de placement contenant des informations supplémentaires sur le fonds et contenant des informations supplémentaires sur ses activités. Ceci est également connu sous le nom de «Partie B» de la déclaration d’enregistrement du fonds.

3. KIM [Key Information Memorandum]: Le KIM présente les informations qu'un investisseur potentiel doit connaître avant d'investir.

4. Fiche de renseignements sur le fonds: Ce document est une mine de données. Il fournit une analyse approfondie du fonds avec des données financières, graphiques et autres études détaillées qui aident les investisseurs à mieux comprendre le rendement du fonds dans des conditions de marché variables.

La source - Comment lire les documents d'offre de fonds communs de placement

OFFRE DOCUMENT

Form NS est le document d'offre standard pour les régimes lancés par des fonds communs de placement en vertu du règlement de la Securities and Exchange Commission of India (fonds mutuels), 1996. Tous les fonds communs de placement devraient utiliser le formulaire NS pour déposer un document d'offre conformément au sous-règlement (1) du règlement 28 du règlement SEBI (fonds communs de placement), 1996 (règlements), ainsi que les frais de dépôt précisés dans la deuxième annexe du présent règlement.

Le document d'offre de régime a pour objet de fournir des informations essentielles sur le régime de manière à aider les investisseurs à prendre une décision éclairée quant à l'opportunité d'acheter les parts offertes. Étant donné que les investisseurs qui se fient au document d'offre peuvent ne pas être sophistiqués sur le plan juridique ou financier, il convient donc de veiller à présenter les informations qui y figurent dans un langage simple, d'une manière claire, concise et facilement compréhensible.

Le document d'offre standard énumère les exigences minimales en matière de divulgation qui doivent figurer dans le document d'offre d'un schéma. Un fonds commun de placement est libre d’ajouter toute autre divulgation qui, de l’avis des fiduciaires du fonds commun de placement (fiduciaires) ou de la société de gestion d’actifs (AMC), est importante pour l’investisseur, à condition que cette information ne soit pas présentée de manière incomplète, manière inexacte ou trompeuse. Il convient de veiller à ce que l'inclusion de ces informations, de par sa nature, ou son mode de présentation, ne masque ni n'entrave la compréhension des informations devant figurer dans le document d'offre standard.

Le document d'offre type spécifie uniquement la nature des informations à fournir qui doivent figurer sous divers en-têtes dans le document d'offre d'un schéma et ne vise pas à décrire la mise en page ou la langue devant y figurer, à l'exception des éléments I, II et III. et III, qui doivent figurer dans le même ordre numérique dans le document d'offre d'un système. Si le fonds commun de placement le souhaite, il peut inclure la rubrique III dans la rubrique I du document d’offre.

Les instructions pour remplir le formulaire d'offre standard sont données sous chaque tête.

1. LA PAGE COUVERTURE

La page de couverture doit contenir les informations suivantes: (a) le nom du fonds commun de placement;

b) le nom du régime;

c) Le type de régime;

(d) le nom de la société de gestion de portefeuille;

e) les catégories de parts offertes à la vente;

  1. Le prix des parts; le nom du garant dans le cas d'un système de retour garanti;

(h) date d'ouverture, de clôture et de clôture la plus proche (le cas échéant) de l'offre; (i) Une déclaration à l'effet que (A) le document d'offre présente de manière concise; les informations sur le régime qu'un investisseur potentiel devrait connaître avant d'investir; (B) le document d'offre doit être conservé pour référence future;

(j) Une déclaration selon laquelle les informations relatives au système ont été préparées conformément au règlement 1996 de la Securities and Exchange Exchange Commission of India (fonds communs de placement), telle que modifiée à ce jour, et déposées auprès de SEBI, ainsi que les parts offertes au public les souscriptions n'ont pas été approuvées ou désapprouvées par le Securities and Exchange Board of India, et le Securities and Exchange Board of India n'a pas certifié l'exactitude ou l'adéquation du document d'offre.

Leggi:  Puis-je utiliser des cartes VISA prépayées pour payer Fiverr via PayPal?

Instructions:

  1. Le système ne doit pas avoir un nom ou un titre qui puisse être trompeur ou trompeur. Si le nom du système suggère un certain type de politique d'investissement, son nom doit être cohérent avec son énoncé de politique d'investissement.
  2. Le type de régime voudrait dire s’il s’agit d’un programme de croissance, d’un système d’obligations, d’un système équilibré, etc., et s’il s’agit d’un programme à capital variable, à capital variable, à fonds intermittents, etc.
  3. Dans le cas d'un système ouvert ou d'un système fermé avec une option de réémission, la devise du document d'offre doit être clairement définie; Par exemple, il convient d'indiquer que le document d'offre restera en vigueur jusqu'à ce qu'un "changement important" (autre qu'un changement d'attributs fondamentaux et relevant du document d'offre) se produise et que les modifications soient ensuite déposées auprès de SEBI et transmises à porteurs de parts ainsi que les rapports trimestriels / semestriels.

(iv) Les points saillants du système, qu’ils apparaissent ou non sur la page de couverture, feront une divulgation spécifique en cas de systèmes de retour garanti concernant la garantie donnée par l’AMC ou par le sponsor pour distribuer le revenu au taux garanti. et racheter le capital investi au porteur de parts. Cette déclaration doit être en caractères gras lisibles.

  1. DÉFINITIONS

Tous les termes utilisés dans le document d'offre doivent être définis dans cette section. Instructions:

  1. La langue et la terminologie utilisées dans le document d'offre doivent être conformes aux dispositions du règlement. Tout nouveau terme utilisé doit être clairement défini.
  2. Tous les termes doivent être utilisés de manière uniforme dans tout le texte du document d'offre. Par exemple, les termes "prix de vente" et "prix de rachat" doivent être utilisés de manière uniforme pour indiquer le "prix d'offre" et le "prix de l'offre" des unités.
  3. Le terme «régime» est utilisé de manière uniforme pour indiquer les différents régimes d'un fonds commun de placement.

III. FACTEURS DE RISQUE

Cette section doit décrire les facteurs de risque du schéma.

  1. Le schéma doit divulguer les facteurs de risque suivants en plus des facteurs de risque spécifiques au schéma, le cas échéant, dans des polices lisibles. Ces facteurs de risque peuvent être propres à la SICAV, ainsi qu’aux politiques et aux objectifs de placement spécifiques du régime.

Les facteurs de risque standard:

  • Les fonds communs de placement et les placements en valeurs mobilières sont soumis aux risques de marché et rien ne garantit que les objectifs du fonds commun de placement seront atteints.
  • Comme pour tout investissement en valeurs mobilières, la valeur liquidative des parts émises dans le cadre de ce programme peut augmenter ou diminuer en fonction des facteurs et des forces affectant les marchés des capitaux.
  • Les performances passées du sponsor / AMC / FCP n'indiquent pas les performances futures des régimes de la FCP.
  • «XYZ» est le nom du système et n'indique en aucune manière ni la qualité du système, ni ses perspectives et rendements futurs.

Facteurs de risque spécifiques au régime:

  1. Facteurs de risque spécifiques au régime découlant de l'objectif d'investissement, de la stratégie de placement et de la répartition de l'actif du régime;
  2. Risque résultant de la non-diversification, le cas échéant;
  3. Facteurs de risque spécifiques liés à l’investissement dans des systèmes fermés (c’est-à-dire les opérations peu fréquentes, la possibilité que le prix du marché des parts soit à un prix inférieur à la valeur liquidative, etc.).
  4. En ce qui concerne les systèmes à retour garanti, si l’assurance est jusqu’à son échéance, le facteur de risque doit indiquer que l’assurance est donnée sur la base de la garantie fournie par le parrain / le fiduciaire / AMC. En outre, la position financière et la position de liquidité du garant ainsi que la source de la garantie doivent être divulguées. Si l'assurance porte sur une période donnée, les facteurs de risque stipulent ce qui suit: "Ces retours ne sont assurés que par le garant pour une période déterminée. Rien ne garantit que ces retours puissent être générés pour la durée restante du régime, sauf si: le fonds commun de placement propose de fournir des rendements assurés dans le futur. "
  5. Si l'AMC n'a aucune expérience en gestion de fonds communs de placement, sachez qu'il s'agit du premier régime lancé sous sa gestion.

IV. DUE DILIGENCE DE LA SOCIETE DE GESTION D'ACTIFS

La société de gestion d'actifs confirme qu'un certificat de diligence raisonnable dûment signé par le responsable de la conformité / le directeur général / le directeur général / l'administrateur Wholetime / le directeur exécutif de la société de gestion d'actifs a été soumis à SEBI, libellé comme suit:

Il est confirmé que:

(i) le projet de document d'offre transmis à SEBI est conforme au Règlement sur les fonds communs de placement (SEBI), 1996, ainsi qu'aux directives et directives publiées de temps à autre par SEBI.

ii) toutes les obligations légales liées au lancement du programme, ainsi que les directives, instructions, etc., émises par le gouvernement et par toute autre autorité compétente en ce nom, ont été dûment respectées.

(iii) les informations fournies dans le document d'offre sont véridiques, équitables et suffisantes pour permettre aux investisseurs de prendre une décision éclairée en ce qui concerne les investissements dans le système proposé.

(iv) les intermédiaires mentionnés dans le document d'offre sont enregistrés auprès de SEBI et jusqu'à ce que cette inscription soit valide.

Instructions:

En ce qui concerne le point (ii), lors de la soumission du certificat de diligence raisonnable, la société de gestion de portefeuille précise les exigences légales qui doivent encore être respectées.

V. DÉPENSES

La description des dépenses à engager dans le cadre du régime comprendra un tableau fournissant les informations suivantes, en utilisant les sous-titres fournis, dans le format illustré ci-dessous:

A. Frais de transaction ou charge de vente des porteurs de parts:

Charge de vente maximale imposée sur les achats ______%

(en% de la VNI)

Charge de vente, le cas échéant, lors de l’émission de parts au lieu de ______%

de dividendes (en% de la VNI)

Année de charge de vente différée éventuelle 1 ______%

(donnez les détails tous les ans en% de l'année 2 ______%

NAV) Année 3 ______%

Année 4 ______%

Charge de rachat / rachat ______%

(en% de la VNI)

Frais de commutation / échange ______% (en% de la VNI)

Remarque: chaque fois que des remises quantitatives sont impliquées, elles doivent être divulguées. La SICAV peut imputer la charge dans la limite stipulée de 7% et sans aucune discrimination à un groupe spécifique de porteurs de parts. Toutefois, toute modification ultérieure ne doit pas nuire aux porteurs de parts existants.

B. Dépenses d'émission initiales:

(I) Pour le régime actuel :

Sous cette rubrique, décrivez brièvement la nature des frais d’émission initiaux pour le lancement du programme, tels que frais de publicité, commission aux agents / courtiers, frais du bureau d’enregistrement, frais d’impression et de marketing, frais de port et frais divers. D'autres dépenses, le cas échéant, peuvent être spécifiées. Le document d'offre doit indiquer que les frais d'émission initiaux seraient d'environ _____% des ressources levées.

Estimez le montant disponible pour le système pour chaque Rs.100 versé par les investisseurs.

Leggi:  What are the basic things that the Indian banks verify before approving home loan to a particular person?

Une déclaration indiquant que le total des frais d’émission initiaux ne doit pas dépasser 6% des ressources initiales perçues dans le cadre du programme, comme le prescrit le Règlement, et que tout excédent supérieur à 6% est à la charge de la société de gestion de portefeuille.

(Ii) Régimes passés : La SICAV communiquera le total des frais d’émission réels aux régimes lancés au cours du dernier exercice. Les dépenses supportées par la société de gestion de portefeuille, le cas échéant, doivent être publiées. Si aucun plan n'a été lancé au cours du dernier exercice, les détails peuvent être fournis en ce qui concerne le dernier plan lancé par la FCP. Incluez une brève explication des raisons des éventuelles variations défavorables entre les "dépenses réelles" et les "dépenses estimées". C. Dépenses récurrentes du régime annuel: (en% de l'actif net hebdomadaire moyen) Décomposer les dépenses récurrentes imputables au régime dans le format illustré ci-dessous; toutefois, certains éléments de dépense peuvent être regroupés si le Fonds commun le juge nécessaire pour fournir des informations utiles aux investisseurs: -

Frais de gestion et de conseil en investissement ________%

Frais supplémentaires (le cas échéant) ________%

Frais de syndic ________%

Frais de gardien ________%

Frais d’agent de registre et de transfert ________%

Frais de marketing et de vente, y compris

Commission d'agents ________%

Frais de courtage et de transaction relatifs

à la distribution des unités ________%

Frais de vérification ________% Coûts liés aux communications avec les investisseurs ________%

Frais de transfert de fonds d'un endroit à l'autre ________%

Coût de la fourniture des relevés de compte et

chèques et bons de souscription de dividendes ________%

Prime d’assurance payée par le Fonds ________%

Frais de liquidation pour la dissolution du Fonds /

schéma ________%

Coûts des annonces statutaires ________%

Autres dépenses*

TOTAL DES FRAIS RECURRENTS ANNUELS ________%

(* À spécifier dans la mesure permise par le règlement)

Les limites réglementaires des frais récurrents annuels et des frais de gestion des investissements et de conseil en termes de réglementation 52 doivent être divulguées.

Instructions:

  1. Immédiatement après la table, fournissez un bref exposé expliquant que son objectif est d'aider l'investisseur à comprendre les divers coûts et dépenses qu'un investisseur dans le système supportera directement ou indirectement. Inclure, le cas échéant, des renvois aux sections pertinentes du document d'offre pour une description plus complète des divers coûts et dépenses.
  2. Si une rubrique en particulier ne s'applique pas au schéma de la mutuelle, elle peut être omise du tableau du document d'offre de schéma.
  3. Arrondissez tous les RS. chiffres au lakh le plus proche et tous les pourcentages au centième de un pour cent le plus proche.
  4. Indiquez séparément les données pour les schémas lancés avec deux classes d'unités ("charge" et "sans charge") ainsi que pour les schémas lancés sur une "charge partielle".
  5. Dans la section Dépenses de transaction pour les porteurs de parts (section VA), "Charge de vente reportée éventuelle" comprend la charge de vente reportée éventuelle conditionnelle, exprimée en pourcentage de la valeur liquidative. Une présentation sous forme de tableau, dans le tableau le plus large, de la fourchette de la charge de vente différée éventuelle dans le temps peut également être incluse.
  6. Les frais de transfert / échange comprennent les frais maximums imputés pour tout transfert de parts entre différents régimes relevant du même AMC.
  7. Dans la rubrique Dépenses annuelles récurrentes du programme (section VC), les frais supplémentaires incluent les frais facturés, dans le cas d'un programme lancé sans frais, conformément au Règlement.
  8. Dans le cas d'un système sans charge ou lorsque la charge de vente est collectée auprès des investisseurs, la divulgation des frais de marketing et de vente n'est pas nécessaire.
  9. Si le régime offre des avantages supplémentaires au moyen d'une assurance, la prime payée et la manière dont les dépenses seront prises en charge seront divulguées.

VI. INFORMATIONS FINANCIÈRES RÉSUMÉES

(une)

STATISTIQUES HISTORIQUES PAR UNITÉ

Nom du schéma

YR. 1

YR. 2

YR. 3

NAV au début de l'année

Revenu net par part

Dividendes:

Transfert aux réserves (le cas échéant)

NAV à la fin de l'année

Rendement annualisé

Actif net en fin de période (Rs. Crs.)

Ratio des charges récurrentes sur l'actif net

  1. Les informations doivent être présentées de la même manière pour tous les régimes lancés par la SICAV au cours des trois derniers exercices (à l'exclusion des régimes rachetés) sous la forme de colonne comparative ci-dessus pour chacun des trois derniers exercices. En outre, des informations à jour pour l'exercice en cours, telles que les résultats semestriels non audités des régimes, seront également fournies. Les derniers chiffres de la VNI et des rendements annualisés mis à jour le 30 jours avant le lancement du système doivent être fournis.

Instructions:

  1. Si un fonds commun de placement a lancé un programme qui n’a pas terminé une année complète d’exploitation ni fait l’objet d’un audit, les informations doivent être fournies jusqu’à une date limite et le document d’offre doit également comporter une déclaration à cet effet.
  2. Les montants par unité doivent être arrondis à deux décimales.
  3. Les ajustements appropriés doivent être effectués et indiqués dans une note de bas de page afin de refléter l’émission de droits / bonus, le cas échéant, au cours de la période.
  4. Les rendements annualisés en termes d'augmentation / de diminution de la VNI et de dividendes, etc., versés aux porteurs de parts de chaque système de l'OPCVM à partir de la date d'attribution jusqu'à la fin de chaque exercice sont communiqués. Ces rendements doivent être annualisés et composés. (Par exemple, tout en donnant des chiffres pour le troisième exercice, la comparaison doit être faite avec la VNI prévalant au moment de l’attribution et non avec celle prévalant à la fin du deuxième exercice.

La valeur liquidative au moment de l’attribution doit être calculée à Rs.10 ou à la valeur nominale, c’est-à-dire l’argent donné par l’investisseur).

(c) Fournissez les informations suivantes à la fin du dernier exercice financier de la SICAV, de même:

Année Montant de l'amt. en% de la VNI But de la période Emprunt au moment de l'emprunt

(Rs. Crs.) Le temps d'emprunt

------ ----------------- ---------------------- ----- ------ ------------------------------

VII. CONSTITUTION DU FONDS MUTUEL

Sous ce titre, les points suivants seront discutés:

(i) une brève description des objectifs du fonds commun de placement;

(ii) Fonctions et responsabilités des membres de la mutuelle, à savoir. Commanditaire, société de gestion d’actifs, fiduciaires et dépositaire;

(iii) Une note sur les activités du sponsor et sa performance financière pour les trois derniers exercices, qui doit inclure les chiffres du chiffre d'affaires / revenu total, bénéfice après impôt, fonds propres, réserves disponibles, valeur nette, bénéfice par action, valeur comptable par part et pourcentage du dividende versé;

(iv) Les noms et adresses des membres du conseil d’administration / conseil d’administration de la société fiduciaire, ainsi que des informations détaillées sur leurs principales fonctions et leurs mandats actuels. S'ils sont associés du sponsor ou de la société de gestion d'actifs au cours des trois derniers exercices, cela doit être indiqué séparément.

(v) Résumé des dispositions importantes de l'acte de fiducie pouvant présenter un intérêt important pour les porteurs de parts;

(vi) les frais de tutelle, le cas échéant.

VIII. OBJECTIFS ET POLITIQUES D'INVESTISSEMENT

  1. L'objectif et les politiques d'investissement du système (y compris les types de titres dans lesquels il investira) doivent être énoncés de manière claire et concise dans le document d'offre, de sorte qu'ils puissent être facilement compris par le porteur de parts. Étant donné que les circonstances de chaque régime varieront, il peut ne pas être possible de définir avec précision le modèle de répartition de l'actif. Toutefois, en règle générale, le niveau de divulgation concernant le modèle de répartition de l'actif doit être compatible avec l'objectif du système. Le document d'offre met l'accent sur les principaux types de placements que l'OPC propose de réaliser et sur les risques de base inhérents à ces placements. En conséquence, les discussions sur les types d’investissements qui ne constitueront pas le portefeuille principal du système seront aussi brèves que possible et pourront se limiter à l’identification du type particulier d’investissements. Un traitement similaire sera accordé à d'autres types de pratiques comme emprunter de l'argent. Afin d’atteindre l’objectif de divulgation claire et concise, la SICAV évite d’utiliser de nombreux détails juridiques et techniques et n’a pas besoin de discuter de toutes les éventualités possibles, telles que les risques distants;
  2. Les informations à fournir à ce titre doivent comprendre les éléments suivants:
  3. Une brève description des types de titres dans lesquels le système investira "principalement" et, le cas échéant, de toute pratique ou technique de placement particulière qui sera utilisée pour investir dans ces titres; Modèle de répartition de l'actif (en% de l'actif) dans forme tabulaire indiquant la fourchette indicative des investissements ou l’investissement maximum dans une certaine classe d’instruments; La politique de diversification à poursuivre par le système. Si, toutefois, le système propose de se concentrer dans un secteur particulier ou un groupe de secteurs, les noms de ce ou de ces secteurs doivent être révélés. La politique de concentration ne doit pas être incompatible avec le nom et l'objectif du système.; Si le nom du système implique qu'il investira principalement dans un type de titre particulier, ou dans un ou plusieurs secteurs d'activité, le système doit avoir une politique d'investissement que, dans des circonstances normales, au moins 65% de la valeur de son actif total soit investi dans le type de titre ou de secteur indiqué. En outre, le nom du mécanisme peut ne pas être assez similaire au nom d'un système existant d'un autre OPC, au point de créer une confusion quant à l'identification du nouveau système. Divulgation de la politique en matière d'investissement dans des titres de créance non offerts au public (y compris des titres convertibles) ainsi que dans des instruments non notés (de sociétés cotées ou non cotées) de tout émetteur; Pour les systèmes à capital variable, si le portefeuille total proposé d'actifs considérés comme "illiquides", y compris des titres de créance (pour lesquels il n'existe pas de marché établi), devrait être supérieur à 10% de la valeur de l'actif net, le document d'offre indique alors la politique à suivre par la SICAV en ce qui concerne les investissements illiquides, indique ce pourcentage et indique l'effet éventuel sur la capacité du système à effectuer le paiement. dans les 10 jours suivant la date à laquelle ses parts sont déposées en vue de leur rachat / rachat; si le système choisit d’investir dans un autre programme géré par le même AMC ou par l’AMC de tout autre Mutua l Fonds, divulgation du type de régime à plafond prudentiel prévu dans la septième annexe du règlement, ainsi que du pourcentage de ses actifs pouvant être investis et explication de la manière dont un tel investissement permettrait au régime d'atteindre son objectif de placement doit être faite dans le document d'offre. Le document d'offre doit également indiquer qu'aucun frais de gestion de placement ne sera facturé par l'AMC pour de tels investissements; Si l'AMC choisit d'investir dans l'un de ses schémas, indiquer l'intégralité de son intention d'investir, dans la mesure du possible, dans la l’émission initiale ou de façon continue doit être divulguée. Une déclaration selon laquelle l'AMC ne facturera aucun frais sur son investissement dans ce système, conformément au sous-paragraphe (3) de la réglementation 24 du Règlement, sera également incluse. Dans les cas de systèmes de retour garanti, le document d'offre indiquera:
  4. combien de régimes ont des rendements garantis, leur nombre et la taille de leur corpus, une justification de la manière dont la position en termes de valeur et de liquidité du garant serait suffisante pour combler le manque de fonds de ces systèmes; les détails des systèmes qui ne produisaient pas de rendements garantis dans le passé et comment le déficit a été comblé.
  5. Une description concise des politiques ou techniques d'investissement importantes qui ne sont pas décrites ci-dessus mais que l'AMC du Fonds commun de placement a l'intention d'employer dans un avenir prévisible; Discussion sur les types d'investissements qui ne constitueront pas l'accent principal sur le portefeuille du système, et sur les politiques ou les pratiques connexes, font généralement l'objet de moins d'attention dans le document d'offre et peuvent se limiter aux informations nécessaires à l'identification du type de politique ou de pratique de placement;
  6. Si un fonds commun de placement investit dans des titres de créance, indiquez brièvement les réglementations pertinentes régissant les investissements dans des titres de créance, les risques spécifiques liés à ces investissements et les conditions dans lesquelles ces investissements peuvent être réalisés. Lorsque le système choisit d'utiliser certains critères de notation dans la divulgation de ses documents d'offre, il indiquera également quelle serait la notation minimale que ce fonds jugerait acceptable en fonction des critères de notation qu'il a choisis.
  7. Si un fonds commun de placement investit dans des titres publics émis par le gouvernement central ou par un gouvernement national, le document d'offre indique dans quelle mesure le système a l'intention d'investir ses actifs dans des titres GOI / gouvernementaux. En outre, les informations suivantes doivent également être incluses si ces titres sont:
Leggi:  What do expert drivers know that most drivers don't?

è soutenu par la capacité d’emprunter auprès du Trésor.

  • pris en charge uniquement par une garantie souveraine ou par le gouvernement de l’État.

La politique de rotation du portefeuille, en particulier pour les systèmes axés sur les actions, est présentée séparément sous la rubrique "Taux de rotation du portefeuille" dans la section "Objectifs d'investissement". Lors de la discussion sur les techniques d'investissement, le schéma examine brièvement dans le document d'offre l'effet probable de ces techniques sur le taux de rotation du portefeuille total du régime, si ces effets sont importants, ainsi que d'autres conséquences qui résulteront du taux de rotation du portefeuille plus élevé, par exemple des coûts de courtage et de transaction plus élevés.

(vii)

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.