Quelle est votre opinion sur le nouveau drapeau de la fierté gay?

Anupriya Saraswat

Anupriya Saraswat, I observe, I understand, I emulate

Mise à jour il y a 67w · L'auteur dispose de réponses 412 et de vues de réponses 2m

When I saw the Philly pride flag a few days ago, it was on some LGBTQIA+ page on Facebook.

My reactions upon seeing it - no lies - went like this:

‘oh wait is that an lgbtqia flag??’
‘wait what are these new colours what is this about??’
‘ooh is this for like brown people and black people is it??’
‘WAIT IS THIS ABOUT INTERSECTIONALITY AND INCLUSION OMG I LOVE THIS SO MUCH!!!’

(My inner monologue - as the kids these days would say it - has zero chill.)

But then I made the mistake of scrolling down to the comments section.

Hordes of angry messages and rants about ‘hijacking the movement’, ‘needlessly making a statement’ - and my personal favourite - ‘making everything about race’.

It bothered me a little that those who said so markedly did not look like PoC.

But hey, we’re all entitled to our opinions, right? And this is just Facebook, after all.

So I switched to Quora, and saw this question instead. Eager to share that my take on this is ‘I like it, so awesome!’, I started typing up a draft about my heartfelt gratitude about promoting racial inclusivity — before spotting the other answers, markedly different from my own.

Ah d'accord.

I am fairly certain I’ll draw a lot of flak for this — but it’s not like I haven’t had worse before.


I will not harp on about what I feel about this flag, no more than I already have — but to those saying that this was never a race issue, please take a moment and let me talk about what exclusion feels like.

Not that anyone who is a part of the LGBTQIA+ community ne pas know what exclusion feels like — but as sad as it is to admit, it feels stranger when your skin has a little more melanin.

  • Because exclusion feels like hoping against hope that not every queer person on the few shows and movies you can watch without wanting to gouge your eyes out is white, male, and wearing a wife beater.
    (But you have no choice and you stay tuned in — closer home, anyone who doesn’t fit into the hetero-normative narrative is either a clown, a homicidal villain, or a homicidal villainous clown.
  • Because exclusion feels like a friend confessing to you about being treated like he isn’t human enough when the colour of his skin is darker than his lover’s.
    (He doesn’t linger long over any information like nationality, but tells you that every touch felt like an act of conquest.)
  • Because exclusion feels like an acquaintance admitting to you how they’d rather not date because ‘They fetishize me. Somehow, they think it’s okay because I’m part Chinese, I guess… the things they say, man. Gross.’
    (And you say nothing, because there isn’t anything to say. You’re so proud of them for owning who they are, and that has to be enough for now.)
  • Because exclusion feels like watching a dark-skinned foreigner pass you by on the road, her hands twined with her paler counterpart’s, her eyes sparkling and a smile on her face. You notice - and hope that she didn’t - the hostile glances of the natives trained at only one of them.
    (The ‘natives’ are your own people and you are numb to the colourism by now — but you can’t stop thinking of how utterly ironic it is that she is dressed in a ‘Black Lives Matter’ shirt, thousands of miles away from the Blue. The message stands the world over, apparently.)
  • Because exclusion feels like not having the nerve to go to international platforms and seek answers for yourself, ‘Am I normal ’ on the tip of your tongue as the fact that your very existence is criminalized in your own homeland lingers in the back of your mind.
    (Because it feels devalidating, to see comment after supportive comment pour in for other users - all white, you notice, but never dare to point out - when they talk about their particular brand of preferences, but each of your question gets shot down, or worse, ignored.)
  • Because exclusion is being called transphobic and a terrorist despite how hard you try to be cordial and polite. Because exclusion is being told your nationality makes it abundantly clear how utterly stupid and ‘barbaric’ you must be.
    (Because exclusion feels like being told to ‘shut up paki bitch lol’ when you don’t leave in time.)

Because exclusion has become, eventually, about being talked over in group after online group dominated by people who look nothing like you. Because exclusion has become, eventually, about being spoken at and not spoken to, about utter cluelessness and disrespect, about being told over and over when you do rebut with arguments about moral relativism and intolerance that ‘not everything is about race’.

I admit I have the privilege of walking away from it, of being a part of a protected majority within my own country, of not having to worry about the consequences of not winning the genetic lottery. It doesn’t negate the fact that I am still unwelcome in too many places.

Inclusivity, apparently, doesn’t include people who look like me.


I refuse to agree with the assertion that race isn't an issue, here. There can definitely be better representation, and I agree with the points Ted Schwartz makes (and the flag he's linked too — such a kickass example of a concept well-executed).

But I refuse to believe that those stripes are an unnecessary addition, that they 'miss the point', that they ruin the aesthetic appeal of a beloved symbol.

Those changes aren't permanent or universal — are two coloured stripes really such an eyesore? Is highlighting an important issue really so unpalatable?

A symbol is a symbol; it doesn't étaient to be pretty. Maybe looking past the superficiality is the point, after all.

Frank Smytt

Frank Smytt

Répondu il y a 68w · L'auteur dispose de réponses 283 et de vues de réponses 371.1k

It's really ugly for one. It's a terribly done hack job by people who have no clue what they are doing. It's so bad that it brings great shame to the designers entire extended family.

This is just too many stripes. Any competent designer knows that you can't make a flag with 8 freaking horizontal stripes. 3–4 is the usual maximum.

The pride flag got away with it because the rainbow is such a universally recognized symbol, and because there was no foreground. (Go try to make a decent flag with an image on the rainbow background, it'll look awful).

But this new abomination ruins that. The stripes are uncomfortably narrow, and the black on brown section on the top is just hideous. Competent people know that you don't do black on brown. Whoever designed this should be court martialled.

Aside from the aesthetics, it's pretty pointless. Being gay has nothing to do with your skin color and this entire intersectionality crap just drives people away from the cause. I'm pretty libertarian but even I have to admit I am starting to get fed up with rainbow haired freaks prancing around shirtless and wearing bondage gear in public. Then they have a separate parade for black fruitcakes wearing latex onesies. Then one for lesbians only. It's tolerable if they do it once a year but this incessant division is obnoxious. If it continues like this, in 10 years I'll be a straight up homophobe.

Another huge issue is that with this constant acronym/flag/pronoun/etc change every 6 months it is impossible to follow for many people. Am I supposed to call them gays? Queers? Is that allowed? Or LGBT-something? Or GLTB? The entire social justice community is terrible at branding.

In their incessant struggle to be 'fair' for everyone, and to awknowledge all, they are just dividing everyone further.

If you are the kind of person who defines yourself by your sexuality, then fine, I dislike that, but you be you. But if you define yourself, for example, as a gay person, then why is it necessary to focus on your differences with your fellow homos instead of your similarities? Isn't that the entire point of doing gay stuff in the first place? Why divide the already small gay community?

I swear pretty soon they are going to have to put a female sign on the pride flag as to not exclude women. But then they'll have to add the trans ones, however many that are floating around right now. I don't know all the ones for panfluid, genderless, trigendered, otherkin, etc but they will all have to be included.

But then what about Asians? They can be gay too. Oh wait, nobody cares about Asians. They are Schrodinger's minority. They count as white people for most things. (Ever try to get into med school with affirmative action as an Asian?) I'm glad my son is half black so he can put that on his application instead of Asian and quadruple his chances.

But yeah, once you start adding this crap to your single, defining, unifying symbol of your movement, there's no logical place to stop. If you are going to make a nod to blacks and browns on your flag, then what about Greeks or other Mediterranean people? Better put an olive stripe on there. What about people who lost their limbs? Sure that has nothing to do with gaydom, but neither does being black.

Right now the whole movement needs to get some PR guys because almost everything they do is a solid example of how to drive people away from your brand. This flag is just the latest step in a long string of horrible blunders.

Renee Morales

Renee Morales, I am, what one would describe as..."a gay".

Répondu il y a 68w · L'auteur dispose de réponses 342 et de vues de réponses 1.5m

Renee Morales' answer to Why are people mad about the LGBT flag adding black and brown stripes?

It's worth mentioning that the gay community has a sh*t ton of flags. I've been gay all my life but, a few years ago (wanna say 2010–2011) I saw this Tumblr post that had all these different gay flags. And here I was…living my life thinking there was the one true gay flag

Quelle est votre opinion sur le nouveau drapeau de la fierté gay?

The image I saw in Tumblr was similar to this.

My reaction to this discovery was “Whaaaat? Why so many flags? Why not just a rainbow?

Y’know all colors

All sexualities

RAINBOW!

But, whatever. Ironically as much as the community loves to claim it's not about labels…it THRIVES on labels: Top, bottom, femme, butch, lipstick, stud, dom, sub, bear, twink, goldilocks, and 50+ more that I can't think of.

So my reaction to the corporate sponsored Philly flag is the same except now there is race injected into it.

And to me…that's disappointing. Now I get that there are gay bars in Philly (and other places) that may discriminate against black people…but, this is a free country. You can find another bar or get together with like minded people and open your own. Why would you want to support a place that doesn't treat people fairly anyway? (Fuck those folks)

And after all, isn't that supposed to be the cool thing about being gay? That it doesn't matter what color your skin is, we all have this thing in common…

…this…thing we have.

So I don't know what it's supposed to solve but, it's not. The world will keep on spinning and no matter how many colors or hashtags people create or add to things — people are still gonna people.

#MakePrideGreatAgain

Martin Silvertant

Martin Silvertant, B.A. graphic design

Répondu il y a 68w · Voté par

Ashley Morgan, I am genderfluid and pansexual · Author has 1.4k answers and 5.2m answer views

This is what I think about the new gay pride flag:

  • Aesthetically unpleasing — Some might even go as far as to say it’s appalling. I might. I can imagine there may be some resistance to this flag, as rather than people feeling more included, it may make many people feel like they identify with it less. After all, what rainbow features brown and black?
  • It’s retro — I can’t help but feel this looks incredibly retro. I suppose the old flag looked quite retro as well, but with the addition of the brown and black stripes it has gotten more mechanical somehow. It brings me back to the days of the old Apple logo.
  • Wrong connotations — I think the additional two colors bear the wrong connotations, and makes the meaning of the flag more ambiguous rather than that it clarifies things.
  • Misses the point — The colors were supposed to symbolize a mixed LGBT community, and individually stood for: life (red), healing (orange), sunlight (yellow), nature (green), harmony/peace (blue), and spirit (purple/violet).

    While I appreciate the willingness to be more inclusive by adding brown and black, this is introducing a racial dimension unnecessarily, and even at the expense of the intended message. After all, the rainbow concept is getting lost now, and the flag was already inclusive of black people; as such the creator of the new flag misses or ignores the point of the old design, and has made it a lot more convoluted. What’s next, this?

Quelle est votre opinion sur le nouveau drapeau de la fierté gay?

  • Bad branding — Lastly, it’s a terrible flag in terms of branding. Not only is it ugly, but due to the many colors it is also harder to implement, more expensive in production, and less festive in appearance than the previous flag. It’s one of the worst flag designs I’ve come across.

Jordan Yates

Jordan Yates, I've been bisexual as long as I've been around.

Répondu il y a 68w · Voté par

Ashley Morgan, I am genderfluid and pansexual · Author has 2.4k answers and 30m answer views

My first thought when I saw this flag was, “Wow, a flag for queer people of color who died from AIDS… that’s oddly specific, but fair enough…”

The black stripe has already been on the flag in the past. It doesn’t represent people of color when put on the rainbow flag—it was used to represent those who died of AIDS. It doesn’t exactly have a positive connotation, so this attempt at rebranding it as good representation for people of color is a little uncomfortable.

Look, I get what they’re going for. Queer people of color do need better representation. We have flags representing all different groups—I have no problem with a flag for queer people of color specifically.

But I think this misses the mark. It implies that there are only two shades of racial minorities (which is ridiculous) and, to me, makes it look like people of color have been tacked onto the edge of the LGBT movement.

I know that the flag with the multicolored fist laid overtop the rainbow flag has its own problems, but I think it’s better than this one.

It shows people of color as central to the movement, which they are. And it doesn’t have bad, poorly researched choice of stripes that this one has.

It also doesn’t have the problem of being an eyesore. This flag is just ugly. They deserve way better representation than this.

Solis Arr

Solis Arr, former Director Student Resource Center at University of California, Davis

Mise à jour il y a 55w · L'auteur dispose de réponses 136 et de vues de réponses 93k

The question may be worded incorrectly. By saying ‘the new gay pride flag’ infers that it is officially the new designation for the entire community. It may be better to inquire “What is your take on this version of a Gay Pride flag”?

That being said, it is unfortunate that some may have felt that the flag wasn’t inclusive as it was before. While I understand there are members of our community who feel underrepresented because of their color or culture, that is not reflected in the original intention and ultimate version of the flag.

The colors themselves do stand for something: Red = Life, Orange = Healing, Yellow = Sunlight, Green = Nature, Blue = Serenity, and Purple = Spirit.

These are human traits and not specific to any particular race or nationality. This is important because as the original flag stands it’s a universal representation of ‘humanity’ which is synonymous with all types of sexuality. It is flexible enough to accommodate the various letters that were added to the original Gay and Lesbian. Now that we acknowledge Bisexual, Transgender, Questioning, Allies, Intersexed, Pansexual, A-Sexual and every other description not listed here, still fit within the humanité originally represented in the colors.

For older LGBTQ members the mere proposal of a different flag is especially hurtful as this flag was our sole representation and rally point during the darkest years of our cultural history, the AIDS crisis. That flag came to encompass a human element not listed in the above colors .. HOPE.

While I recognize there is always a push within our community (and it’s a good thing) to make sure that no one is excluded… by adding race or ethnicity to these bands, leaves out an entire array of nationalities and ethnic heritages by attempting to elevate some over others. This simply is unwise and unkind, to not even speak about how insensitive to the older generation of LGBTQ who witnessed the birth of this flag and the strength of the movement during the aforementioned dark years.

My hope is that the idea that we need a “new” flag is a movement that passes. Because it serves more to divide our community than unite it. That reason alone is a good enough justification to not push for this change. During a time when we have the most divisive President in our nation’s history, would be the least opportune time to divide ourselves into ethnic and cultural segments. More than ever the original design and intent of the 6-stripe flag needs to shine through for all LGBTQ of all the heritages to hold on to.

I for one am marching in Austin Texas this coming weekend (our parade had to be rescheduled due to Hurricane Harvey). And, on the back of my red truck will be the original, and in my estimation ‘only’ flag for our movement. I respect the rights of others to think and feel differently. If I see another member of our community marching along side me with an 8-bar flag, I won’t feel compelled to rip it out of their hands. I hope you don’t try to rip this one from me.

When the majority of my friends died in the 80s, THIS was the flag which draped their coffins, and I’ll need to be laid to rest in mine before you attempt to take it from us.

Lexa Michaelides

Lexa Michaelides, fairly queer

Répondu il y a 68w · L'auteur dispose de réponses 2.7k et de vues de réponses 11.9m

Here’s my quick and dirty on the hierarchy of opinions here:

  1. If you’re not part of the queer community…shhhhh.
  2. If you’re queer but white and have an opinion, take an entire boulder of salt and place it on top of your opinion. Your thoughts on whether or not the PoC crowd needs specific representation on the flag is pretty irrelevant.
  3. If you’re a queer PoC but not from Philly, take a medium-sized rock of salt and place it on top of your opinion. The flag is for Philadelphia because of Philly’s complicated history of mistreating queer PoC. Maybe you’re satisfied with your community but clearly people there aren’t1.
  4. If you’re a queer PoC from Philly, no salt is needed!

A second set of general notes:

  1. Aesthetic reasons are a crap reason for being against this flag and no matter how much you say “I hate it because it’s laid not because I’m racist!”, you must acknowledge the derailing nature of that statement. It’s just like tone-policing. You’re taking issue with a facet of the concept that isn’t actually the important facet.
  2. Calling something divisive has long been the hallmark of the wrong side. It’s exactly the white feminism perspective, that a subgroup should keep quiet because their concerns are taking away from the issues of the larger (and dominant) group.
  3. Saying something is already inclusive is not a valid argument against people who are feeling excluded. I don’t know how that can possibly be misunderstood. Your perspective conflicts with the perspective of the people who are actually experiencing it. I’m siding with the first-hand experience here, not the bystanders or the armchair commentators.

And yeah, I’m feeling annoyed with everyone right now so I’m absolument going to call people out here.

You’ll see there is no barrier of race amongst the LGBTQ community. Only love.

The queer community is plagued by whitewashing that erases the trans women of colour who gave birth to our protests, our parades, and our rights. The presence of uniformed police officers are prioritized over the comfort of actual black people. And no that’s not “police have just as much right to be at Pride as black people” because BLM just wants police to not be in the uniform worn by officers who murder black people, not absent from Pride entirely.

The whole point of the flag is to be a metaphor of acceptance of “you, whoever you are, however you look, whomever you love — you are welcome here.”

It’s a hollow metaphor specifically because it’s not even true. These black queers are clearly ne pas welcome here, given how their needs are brushed under the carpet. I cannot believe that the frickin’ drapeau has become a bigger issue than the safety and comfort of black queers at their own damn parade.

For example, the white people will start demanding a white strip on it too! “Why didn’t you add a white strip they will say, this is reverse discrimination!”.

Maybe those white people should read a book on oppression and why reverse discrimination isn’t a thing. Discrimination and oppression are about an imbalance of power, not simply treating people differently. Like all the others, I think this is a poor reason for being against the visual inclusion of PoC in a whitewashed rainbow flag.

Since when was LGBTQ+ just for white people?

Since white cis gay people took over a movement built by trans gay people of colour and turned it into just another way to perpetuate the racism and cissexism present in all facets of our life. Our heroes get whitewashed and the police are more welcome at Pride than actual black queers.

It also doesn’t have the problem of being an eyesore. This flag is just ugly. They deserve way better representation than this.

I think us white people should probably just let the actual PoC decide on what sort of representation they want.

The colors were supposed to symbolize a mixed LGBT community, and individually stood for: life (red), healing (orange), sunlight (yellow), nature (green), harmony/peace (blue), and spirit (purple/violet).

Does anyone actually use that anymore? Really? And especially given how many variations this flag has gone through, is that vraiment a reason for not changing it again? Hell, this flag used to have pink in it and we got rid of that because there wasn’t enough pink fabric anymore. That’s the level of precedence we have for changing the flag.


Pour résumer: I’m salty and annoyed with white cis gay men being the voice of Pride (and only slightly less salty and annoyed with white cis gay women).

Here’s an excerpt from the article I linked above:

Philadelphia and its Pride campaign’s addition of two stripes to the rainbow flag comes amidst the city’s underlying problem with racial discrimination in its gay bars. As Eater reported in February, 11 gay bars and nightlife venues were recently required to take anti-racism training after complaints were made that the bars and clubs were discriminating against nonwhite patrons. One of the complaints involved iCandy Philadelphia owner Darryl DePiano, who was caught using the n-word on tape.

Other complaints involved bars and clubs denying entry to nonwhite people based on vague dress codes, and white male patrons getting preferential treatment. And according to a 2017 report from the Philadelphia Commission on Human Relations, which investigated and studied these complaints, it found that “transwomen of color are particularly vulnerable to discrimination, harassment, and physical violence.”

The LGBTQ community has frequently shown that despite being discriminated against for being gay or queer, its members are fully capable of discriminating too.

One example of this is casual discrimination within the community that’s based on race, or body type, gender, or mannerisms, specifically among gay men — the idea that anyone who doesn’t fit the image of the “ideal” gay man is somehow less than. Discrimination in gay bars based on race (and not just in Philadelphia) is another example.

Other examples include failing to recognize or address escalating violence against transgender people in America, the country’s problem with LGBTQ homeless youth (who are disproportionately likely to be nonwhite), and insufficient attention and action around the fact that HIV/AIDS disproportionately affects black American gay and bisexual men And then there’s the constant erasure of LGBTQ people of color in the community’s history, like the white-washing of the role of nonwhite individuals in the Stonewall Riots.

Further, reports surrounding recent elections in France, the UK, and the US have documented white gay men adopting alt-right, nationaliste blanc, et white supremacist movements.

So all of you can just stuff it with your “We’re already inclusive!” and “There’s no racism problem in the queer community!” because that is demonstrably not true, especially in Philly where this flag was created.

Notes de bas de page

1 Philadelphia’s new, inclusive gay pride flag is making gay white men angry

Emlyn Shen

Emlyn Shen, Just a butterfly girl with a cinnamon swirl!

Mise à jour il y a 68w · L'auteur dispose de réponses 1.6k et de vues de réponses 3.3m

It’s awkward, and it misses the point.

The LGBT+ movement has major issues; of that, I won’t debate. It’s nowhere near perfect, and I would love a chance to voice my own complaints about it, so I understand the sentiment behind this change.

But the person who de

Lequel est le meilleur: Java ou .NET?

Akshay Pandey

Akshay Pandey, Développeur de logiciels chez Market America (2018-present)

Répondu il y a 62w

En tant que développeur .NET / Android / iOS, j’ai laissé tomber quelques mythes:

Tout d’abord, permettez-moi de préciser que je suis contre le «mariage» avec un cadre ou une technologie spécifique et que je crois personnellement au choix d’une plate-forme technologique en fonction du problème, du type d’application et de la tâche à accomplir.

De plus, je parle de la comparaison des frameworks Java et du framework .NET. Alors, quand je dis .NET et Java, pardonnez mon français. Je veux dire tout le cadre par opposition au langage pris en charge par le cadre spécifique.

Troisièmement, il ne fait aucun doute que Java en tant que langage est plus répandu dans les domaines de l'éducation, d'Android et du commerce, mais quelques mythes doivent être détruits ici:

1. De nombreux appareils utilisent Java:

Non, ils ne pas. Statistiquement, la plupart des appareils fonctionnent sous Android et Linux. (Écrit en C / C ++ et assemblé)

2. .NET n'est pas gratuit:

Oui, ça l'est. L'édition de la communauté Visual Studio, SQL Server Express est libre d'utilisation.

Vous avez juste besoin de licences Windows.

Java est gratuit à télécharger et à utiliser, mais les fonctions de support, de maintenance et d'entreprise coûtent cher.

Niveau entreprise .NET coûte aussi de l'argent. L’édition communautaire est gratuite.

3. Java a des millions de méthodes prédéfinies:

C'est une position très naïve. C # fait de même.

Les packages de nuget de Visual Studio rivalisent avec les bibliothèques hébergées Java Maven et Jcenter.

4. Android est construit sur Java:

Android OS n'est pas développé sur Java, mais il utilise un noyau Linux avec des services OS écrits en C / C ++. Il supporte cependant la machine virtuelle Java.

Avec Xamarin (basé sur .Net), vous pouvez développer des applications natives pour Android et iOS avec un code source unique (C #). La plupart des startups et des entreprises se dirigent vers Xamarin en raison de leurs faibles coûts et de la lenteur de leur commercialisation et de leur production.

5. Java est partout dans les affaires:

Plus de 50% des grandes entreprises (niveau entreprise) ici aux États-Unis et au Royaume-Uni utilisent la pile technologique .NET de Microsoft. J2EE, d’autre part, représente près de 20 – 30% du marché mondial.

6. Java est moins coûteux puisque open source = gratuit

Tout d'abord, open source ne signifie pas libre. Cela signifie que vous obtenez le code source fourni avec le produit.

Deuxièmement, bien qu’il s’agisse d’une excellente liste de structures et d’un support technique axé sur la communauté, l’exécution de Java pour des applications d’entreprise est plus onéreuse que .NET en termes de temps et d’argent.

Rapport: .Net moins cher que Java

7. Plus de cadres = mieux

Pas entièrement.

Je suis d'accord que Java a plus de cadres comme printemps, hiberner, etc.

Microsoft ne dispose que du framework .NET.

Mais ceci est simplement dû à la nature open source de la plateforme Java elle-même.

Certains pensent maintenant que Java peut en faire plus: développement Android, Persistence, ORM, développement Big Data, développement d'applications Web et d'entreprise, etc., basés sur une grande variété de cadres open source disponibles.

Microsoft dispose de sa propre boîte à outils pour la réalisation d’ORM, de développement de Big Data, d’analytique, de développement Web, mobile et d’applications d’entreprise, etc.

Il n’est donc pas question de supériorité basée sur la simple disponibilité de plus de frameworks open source. Cependant, j'estime personnellement que cela ajoute une complexité supplémentaire dans la prise de décision pour le bon choix du cadre à utiliser par une organisation.

Je ne peux pas non plus nier le fait que j'aime personnellement Java pour ses infrastructures dynamiques de test de données et de Big Data.

8. Seuls les formats VB, C # et F # sont pris en charge par Microsoft.

Visual studio prend en charge le développement en nœud, angulaire, python, c #, f #, c / c ++. Aussi Java, Prise en charge du langage Java - Visual Studio Marketplace

9. Microsoft .NET ne prend pas beaucoup en charge le cloud, l’iOT, l’analyse et le big data:

Pas vrai.

Microsoft est très présent dans les domaines du cloud, du Big Data et de l’analyse, et il existe plusieurs plug-ins, outils et extensions pour prendre en charge ce type de travail.

10. La formation en .NET est coûteuse:

Nope.

Formation gratuite et cours d'initiation. Regarder: Microsoft Virtual Academy

11. Fonctionne uniquement sur les machines Windows:

Fonctionne aussi sur les machines Mac et Linux Quoi de neuf dans Visual Studio pour Mac | Visual Studio.

aussi, entendu parler de mono? Accueil | Mono

Bash fonctionne également sur les machines Windows:

En savoir plus sur le sous-système Linux pour Windows

Honnêtement, certaines bibliothèques et certains paquets sont toujours difficiles à migrer et fonctionnent sur des machines différentes, mais Microsoft corrige rapidement cette situation également.

12. Java est indépendant de la plate-forme, contrairement à .NET:

Eh bien, pas tout à fait vrai. Java doit d'abord être installé sur JVM. De même, .NET nécessite CLR (Common Language Runtime) installé pour exécuter le code C #.

Donc théoriquement, si vous pouvez faire en sorte que CLR s'exécute sur une machine, vous pouvez voir la magie C # se produire sur cette machine.

regardez cette réponse:

La plateforme .NET est-elle indépendante?

C'est juste le fait que la JVM est supportée et présente sur une gamme beaucoup plus large de machines, contrairement à la CLR, Java semble être vraiment «Écrire une fois, exécuté n'importe où».

Microsoft travaille à changer cela rapidement.

À la fin:

Pourquoi choisir java:

  1. Développement Android natif.
  2. Hadoop et Big Data.
  3. Plus de frameworks et support open source.
  4. Langage beaucoup plus vieux et plus mûr.
  5. Plus de développeurs Java disponibles.
  6. Tester en sélénium et en appium est un vrai bonheur en Java.
  7. Vous aimez Java!

Pourquoi choisir .NET:

  1. Solution unique de Microsofts sur le développement de serveur, de base de données et front-end.
  2. Visual studio est incroyable.
  3. Courbe d'apprentissage plus simple pour atteindre les objectifs de développement cloud, Web et mobile.
  4. Des pratiques de codage plus simples, plus propres et plus significatives.
  5. L'architecture ASP .net MVC est plus élaborée et plus expressive.
  6. Microsoft Azure pour Cloud iOT et Big Data.
  7. Les grandes entreprises aiment Microsoft.
  8. Développement de jeu. Unity est incroyable et peut être utilisé pour le développement de jeux vidéo, immersifs et de réalité virtuelle. Il commence à prendre forme.
  9. Vous aimez C #!

Amit Mohite

Amit Mohite, Associé logiciel (présent 2017)

Répondu il y a 64w

Réponse d'origine: Quel est le meilleur entre Java et .net?

Java est une langue beaucoup plus ancienne que la plate-forme .NET. C'est bavard, mais tout est une question de performance. La plate-forme .NET est en réalité une compilation de deux langues principales: Boutique VB.NET et C#. C # a été spécialement développé pour concurrencer Java, car Java était à l’avant-garde du développement d’applications.

Ces deux langages prennent en charge les applications de bureau et serveur, et Java est le langage de codage de base pour les applications Android. Le développement d'Android a évolué pour devenir bien plus que du simple codage Java, mais Java reste le fondement de Android et de toutes les applications du marché.

SIMILITUDES

  • Langages orientés objet: Java et .NET (C # et Boutique VB.NET) sont des langages orientés objet. Cela signifie que vous pouvez pleinement utiliser les classes, l'héritage et le polymorphisme dans votre projet. Cela rend également votre code plus modulaire, vous permettant ainsi de prendre des cours de votre projet actuel et de les utiliser avec des projets futurs.
  • Modulaire: Partir de zéro prend du temps et est inefficace, en particulier lorsque vous avez des choses comme des frameworks et des modules de code réutilisables. Utilisez vos propres classes dans les projets futurs, ou vous pouvez télécharger des “plugins” d’autres codeurs. .NET et Java prennent en charge le téléchargement et l’installation de dépendances externes d’autres codeurs dans votre projet pour accélérer le développement. Assurez-vous simplement que ces dépendances sont maintenues à jour par le développeur externe.
  • Large gamme de plateformes cibles: Les deux langues peuvent être utilisées pour le développement Web, de bureau ou mobile. Pour les applications mobiles, Java est principalement Android et .NET est principalement une programmation Windows mobile.
  • syntaxe: Parce que Java et C # sont tous deux dérivés de C et C ++, ils ont tous deux une syntaxe similaire. Leur syntaxe est très similaire à la manière dont un projet C ++ est conçu et écrit.
    Restrictions strictes avant le déploiement: Contrairement à C ++, Java et C # vérifient les index de tableaux et l'initialisation des variables pour éviter les erreurs d'exécution.

DIFFÉRENCES

  • Interprété vs compilé: Lorsqu'un projet .NET est déployé, le code est déployé et s'exécute sur le système d'exploitation sur lequel il a été compilé. Java est un langage interprété, ce qui signifie que le code n'est pas converti en «langage machine» tant que le logiciel n'est pas exécuté. Cela rend le code C # plus performant.
  • Plateformes cibles: Bien que les deux langues fonctionnent à la fois sous Linux et Windows (les mises à niveau récentes .NET permettent son exécution sous Linux), il est de règle générale que les développeurs Java ciblent les plates-formes Linux, tandis que les programmeurs .NET ciblent les environnements Windows.
  • LINQ: LINQ permet aux développeurs C # d'écrire des requêtes directement dans le code au lieu d'utiliser des procédures stockées sur le serveur de base de données. Java n'a pas d'équivalent LINQ.
  • Commutateur et cordes: C # vous permet intrinsèquement d'utiliser une instruction switch sur une variable de chaîne. Java 7 a été la première version à autoriser ce concept. Par conséquent, les anciens frameworks Java ne fonctionneraient pas avec la syntaxe d'instruction de commutateur actuelle.
  • Mot clé pour les types de données: Les deux langues prennent en charge les types de données, mais le mot-clé utilisé pour les définir est différent. Par exemple, c'est "bool" avec C # mais "boolean" pour Java. Le mot clé "const" en Java est "en lecture seule" en C #.
  • Génériques: C # prend en charge le type de données générique natif. Java a essayé de les ajouter en tant que "hack", mais ils ne sont pas totalement pris en charge et plutôt encombrants par rapport à l'utilisation native de C #.

QUELLE LANGUE DEVRAIT-ON CHOISIR?

Il est difficile de déterminer quelle langue convient le mieux à votre projet lorsque ces deux langues conviennent à la plupart des projets. De plus, n'oubliez pas que lorsque vous parlez à des développeurs, vous obtenez des opinions basées sur leurs préférences et leurs compétences.

Pour les applications de bureau (que ce soit pour les postes de travail ou pour les serveurs), l'une ou l'autre langue suffit. Encore une fois, la plupart Développeurs Windows préférez .NET, car .NET est un framework natif inclus avec Windows. Les bibliothèques du framework facilitent le travail direct avec le système d'exploitation, il est donc préférable à Java. Si vous décidez de rendre votre application disponible pour plusieurs systèmes d'exploitation, Java peut être la meilleure option.

Source: Google

Mayur Kohli

Mayur Kohli, ancien DBA chez Tata Consultancy Services

Répondu il y a 44w · L'auteur dispose de réponses 233 et de vues de réponses 281.4k

Quel langage de programmation est le meilleur - Java ou .Net - est une discussion animée entre les candidats et les experts en informatique. JAVA est utilisé par plus d'un million de programmeurs 6.5. Actuellement publié dans 1995, ce langage de haut niveau déduit une grande partie de sa structure linguistique en C et C ++. Fondamentalement, c'est un langage orienté objet et ses codes sont simples et fondamentaux. Puisqu'il s'agit d'un tout supporté langage de programmation, il existe des développeurs engagés prêts à attraper les bugs rapidement et à les corriger.

Comparativement, le langage .NET est une innovation disponible avec quelques systèmes d’exploitation Microsoft Windows. Le Framework .NET est principalement utilisé avec de nouvelles applications conçues uniquement pour la plate-forme Windows. Si vous jetez un coup d'œil à l'estimation de l'utilité des deux langages de programmation, vous constaterez que les deux sont extrêmement demandés dans les entreprises informatiques et autonomes.

De conclure:

Si vous êtes un expert .NET de manière professionnelle, vous pouvez postuler pour une partie de développeur d'applications Web, d'ingénieur en programmation, concepteur d'applications de magasin de fenêtres, développeur de logiciels senior, ingénieur en logiciel, etc. Pour un cours certifié de maîtrise en Java, il grand nombre de fonctions, par exemple, concepteur Web, développeur de logiciels, ingénieur en programmation, Développeur J2EE et ingénieur support logiciel. Ainsi, que vous soyez un expert Java ou un expert .Net, les perspectives d’emploi sont excellentes.

VOIR PLUS: - Quel est le meilleur choix -JAVA vs .NET?

Alex Soto

Alex Soto, Teaching to Code, conseiller associatif dans une startup

Répondu il y a 88w

Réponse d'origine: Quel est le meilleur, Java ou .Net?

Tout d’abord, il convient de mentionner que .NET est un framework alors que Java est un langage de programmation.
Cependant, je leur répondrai en supposant que vous souhaitiez connaître leurs forces et leurs faiblesses.

Java

Pour Java, vous avez besoin de JVM. Lisez ces trois terminologies de base ici La réponse d'Alex Soto à Qu'est-ce que JVM, JDK et JRE en Java?.

Contrairement à .NET, vous pouvez utiliser la machine virtuelle Java sur plusieurs systèmes d’exploitation et son utilisation est libre.

Il est rapide, portable, orienté objet et est utilisé dans divers domaines.
[CodesDope: Introduction à Java]

. NET

C'est une plate-forme pour des langages comme C # / C ++.
C ++ est plus facile à apprendre que Java.
.NET n'est pas un freeware

Maintenant, pour revenir à votre question, cela dépend de ce que vous voulez et de ce qui est en train de construire pour en tenir compte.

Créez-vous l'application que vous voulez être portable et qui pourrait être exécutée sur plusieurs systèmes d'exploitation? Ensuite, allez pour Java.

Si vous devez le faire ou l'apprendre plus rapidement, optez pour C ++.

Lequel est le meilleur: Java ou .NET?

Pour apprendre, je suggère fortement CodesDope pour une meilleure compréhension.

Apprendre le C ++
Apprendre Java

Sri Harsha Chilakapati (हर्षा चिलकपाटि)

Sri Harsha Chilakapati (हर्षा चिलकपाटि), Ingénieur en développement logiciel associé chez Juspay Technologies (2018-present)

Répondu il y a 47w · L'auteur dispose de réponses 95 et de vues de réponses 119.6k

Réponse d'origine: Quelle langue est la meilleure, Java ou .NET?

Étant donné que vous parlez des écosystèmes, les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. Je vais essayer de ne pas écrire de réponse biaisée (je suis un fan de Java et je l’ai depuis les dernières années 9).

Java (pros)

  1. Cross plate-forme.
  2. Meilleur toolkits d'interface graphique multi-plateforme.
  3. Langage plus simple.
  4. Un grand nombre de bibliothèques et de cadres disponibles.
  5. De meilleurs systèmes de construction offrant un contrôle total sur le processus de construction.

Java (contre)

  1. Difficile d'emballer les bibliothèques natives.
  2. Manque de classes de valeur (structs en .Net).
  3. Manque de propriétés.
  4. La fonctionnalité de modules de Java 9 est utile uniquement pour les applications utilisant des micro-services.
  5. Les génériques implémentés via le type effacement.
  6. Manque de surcharge de l'opérateur. Cela me manque beaucoup en tant que développeur de jeux.

Je suis aussi depuis trois ans sur le Net .Net avant de revenir au monde Java. Cela fait plus de 5 années depuis la dernière fois que j'ai touché .Net, il se peut donc que celles-ci ne soient pas actuelles.

.Net (pros)

  1. Un moyen facile de créer des liaisons vers des bibliothèques natives (P / Invokes).
  2. Permet l'utilisation de pointeurs dans des blocs non sécurisés.
  3. Prise en charge des requêtes intégrées au langage (partiellement prise en charge par Java 8 Streams).
  4. Génériques réifiés.
  5. Existence de classes de valeur.

.Net (contre)

  1. Moins de plate-forme transversale. Mono est là, mais il manquait beaucoup de cours.
  2. Pire support sur Mac.
  3. Les boîtes à outils d'interface graphique principales WinForms et WPF sont uniquement Windows.
  4. La performance est un problème sur les plates-formes non Microsoft. (Un portage Mac utilisant WinForms m'a mis à fonctionner en quelques minutes 3; sous Windows, le délai était de quelques millisecondes.)
  5. Il y avait Visual Studio, qui est le seul IDE. SharpDevelop est ancien et Resharper était une extension VS. Razor est sorti maintenant (ce qui est fantastique) mais est commercial.
  6. Manque de systèmes de construction scriptables. La seule chose que je savais était msbuild.

Les deux écosystèmes supportent différentes langues, j'ai essayé le C #, VB.Net sur la plate-forme .Net et Java, Groovy, Kotlin et Scala sur la plate-forme Java. Ce sont ce que j'ai vu moi-même. Recherchez vos besoins et choisissez celui qui vous convient.

Pramodh Jacob

Pramodh Jacob, MS Computer Science, Université de Sydney

Répondu il y a 36w

Réponse d'origine: Quel est le meilleur logiciel à apprendre, Java ou .NET?

Lequel est le meilleur: Java ou .NET?

Java est meilleur que .NET, parce qu'il y a tellement de raisons, mais la croissance des projets Java jour après jour est augmentée. Dans IoT utilise Java .IoT is Future. Enfin, je peux dire une chose que Java est Mieux. Vous pouvez apprendre Java en ligne, Comme il existe de nombreuses ressources en ligne disponibles maintenant sur Internet, je peux suggérer la Meilleurs cours en ligne Java:

Choisissez le premier cours ..

Ce cours vous permettra d’apprendre sur:

Ce cours s'adresse aux personnes souhaitant devenir programmeur Java à partir de rien. Nous allons commencer par examiner tous les principes fondamentaux de Java nécessaires à la programmation d'applications Android, Java Web ou Java Desktop. Nous allons d’abord installer l’environnement de développement, puis exécuter votre première application Java et comprendre le fonctionnement du flux de programmes en Java. Ensuite, nous parlerons de variables et du fonctionnement mathématique et des proirites. Ensuite, nous aborderons la logique et la prise de décision, puis nous parlerons de boucles.

ensuite, nous parlerons des fonctions et du concept de programmation orientée objet que vous devez utiliser lorsque vous programmez des applications avec Java, puis nous aborderons le multi-traitement et la façon dont vous pouvez exécuter plusieurs processus en même temps et comment éviter une impasse, puis nous discuterons sur les bases de données, nous parlerons ensuite des collections et du type de collection que vous devez utiliser pour obtenir de meilleures performances dépendent de votre application. Ensuite, nous parlerons des nouvelles fonctionnalités de Java 8, puis de l'application de création d'interface graphique de bureau avec JavaFx.

Et..

  • Construisez votre première application en Java
  • Construire un jeu complet comme Tic Tac Toy
  • Comprendre les bases de la programmation
  • Comprendre la logique, la condition et le contrôle de la programmation
  • Comprendre la POO en Java
  • Apprenez les nouvelles fonctionnalités de java 8
  • Apprendre l'interface graphique Java avec JavaFx
  • Comprendre comment travailler avec le multithreading et l'impasse
  • Lire et écrire depuis et dans un fichier
  • Utiliser les collections, et quel est le meilleur endroit pour utiliser la collection
  • Travailler avec la base de données en Java pour enregistrer les données comme permis
  • Soyez prêt à commencer avec Android

Des cours supplémentaires:

BONNE CHANCE….

Comment ajouter une carte réseau à une imprimante qui n'est pas en réseau?

Des Dulianto

Des Dulianto, Concevoir, mettre en place et entretenir des réseaux informatiques

Répondu il y a 133w

Vous voulez peut-être dire comment partager une imprimante sur le réseau lorsque l’imprimante elle-même n’a pas d’interface réseau (câble et sans fil).

Généralement, l’imprimante peut être connectée à l’aide d’un câble USB. Vous pouvez connecter l'imprimante à un ordinateur et partager cette imprimante sur un réseau à l'aide de l'ordinateur.

Bien sûr, l'ordinateur doit être connecté au réseau et rester allumé lorsqu'un autre utilisateur souhaite imprimer sur l'imprimante.

Édité pour ajouter une autre option pour l'ordinateur en tant que serveur d'impression.

Vous pouvez également utiliser des périphériques de serveur d'impression pour agir en tant que serveur d'impression à la place d'un ordinateur. Il est plus compact, nécessite moins d’énergie et est relativement facile à configurer (il peut généralement être configuré à l’aide d’un navigateur Web).

Martin Smallridge

Martin Smallridge, Printer Potty dans le bon sens

Répondu il y a 133w · L'auteur dispose de réponses 57 et de vues de réponses 115.5k

Des a traité la question comme une sorte de réflexion après coup, mais de se concentrer sur la réponse réelle ... "Utilisez une impression (ou USB) serveur".

Les serveurs d'impression sont des périphériques externes conçus spécifiquement pour gérer ce travail. Ils fournissent une connexion filaire et / ou sans fil avec une connexion par câble (généralement USB mais vous pouvez trouver des versions série, parallèle et peut-être même firewire) pour gérer la connexion à l'imprimante.

Ce type de technologie était en déclin jusqu'à récemment, mais vous constaterez qu'il existe désormais des unités capables de gérer des tâches telles que Google Cloud Print, Apple AirPrint, BlueTooth et qui sait quoi d'autre ...

Attention cependant ... Toujours, TOUJOURS, vérifier compatibilité avec votre périphérique d'impression et votre le système d'exploitation avant d'acheter. En cas de doute, contactez le fabricant.

Il existe également des périphériques appelés serveurs USB, qui sont plus populaires de nos jours car ils offrent davantage de compatibilité pour les scanners et autres périphériques USB. Silex est une marque clé dans les deux domaines ...

Richard Oakley

Richard Oakley

Répondu il y a 47w

Si l’imprimante n’a pas cette fonctionnalité, il sera beaucoup plus facile de la connecter à l’ordinateur et d’utiliser un logiciel spécial pour partager l’appareil sur le réseau, ce qui en fera une sorte de Serveur USB.

Selon certaines rumeurs, Amazon acceptera Bitcoin comme moyen de paiement d'ici octobre 2017. En quoi cela est-il vrai et quel en sera l'impact sur Bitcoin?

Anoop John

Anoop John

Répondu il y a 55w

Réponse courte - Fausses nouvelles, mais ce sera bien si Amazon commence à accepter les Bitcoins comme moyen de paiement.

Et ces nouvelles, ainsi que les tweets trompeurs de Twitter, ont fait grimper le prix du Bitcoin de 3522 USD à 3803 USD. Le problème est que les gens vont recommencer à vendre dès qu’ils se rendent compte que la nouvelle n’est pas authentique.

Cette rumeur circule sur le marché depuis 2013. PFB le lien vers un article publié dans 2014, affirmant qu'Amazon peut accepter les Bitcoins comme paiements bientôt.

Amazon remporte un brevet pour Bitcoin Payment for Cloud Services

Joshua Babicz

Joshua Babicz, Analyste de programme II (2017 présent)

Répondu il y a 55w · L'auteur dispose de réponses 170 et de vues de réponses 250k

Selon un bulletin d'information publié par James Altucher, Amazon pourrait annoncer le bitcoin comme forme de paiement dès octobre 26, 2017 lors de l'appel de ses revenus.

James Altucher a (co) fondé plus de sociétés 20, est l'auteur de livres 11 et a contribué à plusieurs publications majeures.

Il est un ancien gestionnaire de fonds de couverture et capital-risque devenu blogueur / podcasteur activiste. Il propose une liste de diffusion basée sur un abonnement - la source des informations Amazon.

En lisant certains de ses articles et en écoutant ses podcasts, il fournit des informations très intelligentes sur la manière de tirer parti du monde basé sur la cupidité dans lequel nous vivons -de manière très positive. Il a souvent plus raison que tort.

Cela pourrait être faux, je ne dis pas ses vraies nouvelles. Il a bien dit Amazon. Scott Mullins l'a confirmé. Mais la façon dont le sifflement est formulé le fait sonner faux. Voici le lien.

Selon James Altucher, le dirigeant d'Amazon, Scott Mullins, a confirmé qu'Amazon accepterait le bitcoin dès octobre • r / Bitcoin

En ce sens, cela aiderait à valider l'existence des bitcoins, en les rendant plus courants et en faisant monter les prix. Voyons maintenant les sceptiques de Bitcoin essayer de le dire.

Vishnu Reddy

Vishnu Reddy, ancien Bitcoin Miner

Répondu il y a 55w · L'auteur dispose de réponses 61 et de vues de réponses 19.6k

Oui, il y a des chances pour que les bitcoins soient acceptés dans de nombreux modèles et le prix des bitcoins peut augmenter plus rapidement que 10000 $. Donc, je suggère de vérifier ce site génial et de le rejoindre gratuitement maintenant COINX TRADING

Double toi bitcoin et somme avec le site de confiance sur internet. Il suffit de vous inscrire maintenant et vous saurez comment se multiplier. Bonne chance.

Sai Thakur

Sai Thakur, Développeur logiciel senior chez Hewlett-Packard (2008-present)

Répondu il y a 55w · L'auteur dispose de réponses 105 et de vues de réponses 88.5k

Si ce n'est que bientôt, vous pouvez voir bitcoin monter en flèche vers 10k. Mais alors je doute fort que cela puisse être aussi vite!

Je crois que cela peut arriver par 2020

Écrire des applications est-il une perte de temps, financièrement?

Simon Huggins

Simon Huggins, Ingénieur en génie logiciel, puis 20, une expérience réelle de la vie

Mise à jour il y a 151w · L'auteur dispose de réponses 1.8k et de vues de réponses 1.9m

Correct. Écrire des applications et les poster sur la boutique d'applications et rester assis à attendre que l'argent soit versé est une perte de temps.
Cependant, si vous avez une idée qui remplit en réalité un créneau que d'autres applications ne font pas, ou qui s'exécute de manière plus efficace et intuitive, ou qui cible un groupe de personnes négligées par d'autres applications, vous risquez d'être gagnant.
Le fait est qu'écrire une application ne consiste pas seulement à coder et à publier.
C'est concevoir pour un marché donné.
C'est du marketing.
Il faut que les commentaires de votre public cible s'améliorent continuellement.
Il s'en tient à cela et étend le marché jusqu'à ce que l'application gagne du terrain.
Il s'agit de déterminer où votre ciblage est mal fait et de changer de marque de manière appropriée.
Il s'agit de trouver un moyen de tirer parti des fonctionnalités de base offertes gratuitement dans un modèle payant.
C'est une affaire. Le codage et l’affichage sont minimes, à moins que vous ne soyez très chanceux.
Par contre, c'est l'expérience.
Expérience de codage et expérience dans tous les autres domaines pendant que vous étudiez comment le faire.
Ensuite, lorsque votre première tentative n'aboutira à rien, votre prochaine idée pourra être exécutée un peu plus facilement. Vous pouvez le refaire, mais un peu mieux. Vous devenez maintenant un expert en création d'applications. C'est une compétence très commercialisable.
Il faut des années à la plupart des entreprises pour que 7-10 trouve suffisamment de poids pour leur permettre d’envisager de les acquérir ou de risquer d’être rendues publiques. Donnez-vous une pause et laissez-vous échouer. Mais toujours améliorer.
La plupart de ces applications perdues et oubliées sont des personnes qui ont abandonné au premier, au deuxième ou au troisième obstacle. Et ce n'est qu'une course.
Supposons que chaque application est une course d’entraînement jusqu’à ce que l’on s’enthousiasme, alors ce n’est vraiment pas plus une perte de temps que d'aller à la gym ou de faire du sport. Bien sûr, au début, l'effort ne semble pas aboutir à quelque chose de précis, mais vous développez des muscles et de l'endurance.
Devenez un développeur d'applications pour vos muscles logiciels et un haltérophile pour vos muscles physiques, et restez en forme, à l'intérieur comme à l'extérieur!

Ragnar Egilsson

Ragnar Egilsson, Directeur du marketing de contenu pour www.intellectsoft.net

Répondu il y a 142w

Pour chaque application mobile 10 commercialisée, cinq ne permettront pas à leurs développeurs de gagner plus de 500 par mois. Parmi ces cinq entreprises, deux ne pourront générer aucun revenu. C'est juste la réalité froide de la monétisation de l'application entrant dans 2016.

Mais les revenus ne sont pas le seul moyen de mesurer le succès. Ces cinq applications du bas contiennent probablement beaucoup d’utilité et de créativité. Mais il est également prudent de supposer que vous souhaitez que le processus de développement de votre application produise quelque chose de plus important qu'un trophée de participation.

Si tel est le cas, vous ne pouvez pas vous permettre de laisser la monétisation de l'application après coup. Au contraire, vos premières discussions sur le développement doivent retenir votre attention. Et au moment de parler, il serait sage de garder ces quatre tendances à l’esprit.

1) Les applications payantes meurent

La méthode de monétisation d’application la plus ancienne et la plus simple semble malheureusement en voie de disparition. La communauté des développeurs est rarement en mesure de parvenir à un consensus. Par conséquent, le fait que les applications gratuites continuent de dépasser le nombre d'applications payantes par une marge d'environ 10:1 devrait vous dire quelque chose.

Plusieurs facteurs ont contribué à cet abandon continu des stratégies d'applications payantes. Pour commencer, trois sur quatre les consommateurs s'attendent maintenant à ce que les applications soient gratuites, peu importe la catégorie. Lorsque les utilisateurs paient pour des téléchargements, ils sont plus réticents aux frais d'application et à la publicité ultérieurs, ce qui limite considérablement les possibilités de monétisation complémentaires. Enfin, les développeurs qui souhaitent que leurs applications soient répertoriées dans les principaux marchés peuvent s'attendre à céder environ 30% de leurs revenus de téléchargement à leurs hôtes généreux.

L'écriture est peut-être sur le mur pour les applications payantes, mais elle n'a pas encore été gravée sur la pierre tombale. Pour une petite minorité de développeurs, facturer des téléchargements peut encore constituer une stratégie de monétisation d'applications durable. Cependant, son succès dépend entièrement de sa capacité à communiquer une valeur immédiate et indéniable.

Les développeurs qui fondent leurs espoirs sur cette approche doivent être exhaustifs dans le cadre de leurs recherches concurrentielles, identifiant précisément les caractéristiques différenciantes que les utilisateurs paieraient plus cher sans même un essai sur route. Et au bout du processus de développement, une attention toute particulière doit être accordée à la création de descriptions attrayantes et informatives de la boutique d'applications, avec des captures d'écran et des démos qui convainquent les navigateurs de devenir des acheteurs.

2) Des annonces sont attendues, mais délicates

Malgré la montée récente des technologies de blocage des publicités, la publicité reste l’un des principaux acteurs de l’économie numérique. Les consommateurs modernes comprennent que l’accès au contenu en ligne gratuit est généralement un piège, et ils sont de plus en plus d'accord avec cet arrangement. Plus de 70% s'attendent maintenant à ce que le contenu mobile gratuit contienne une forme de publicité, alors que seulement 3% paye pour des expériences d'applications sans publicité.

Du point de vue des développeurs, la publicité reste le modèle dominant de monétisation des applications. Cependant, cette popularité ne se traduit pas nécessairement par des gains plus importants. Bien que 46% des développeurs d'applications mobiles utilisent la publicité dans leur stratégie de monétisation, seuls X% d'entre eux génèrent plus de 17 par mois à partir de cette source de revenus. Par conséquent, la publicité intégrée aux applications est probablement mieux considérée comme une stratégie de revenu supplémentaire qui doit être utilisée de concert avec des modèles de monétisation plus sophistiqués pour ceux qui espèrent avoir la cote.

Le design dictera également la rentabilité de votre publicité in-app. Le simple fait de placer des bannières en haut de l'écran de votre application ne générera pas le retour que vous recherchez, quelle que soit la qualité du ciblage. Les annonces doivent se sentir comme une partie native de l'expérience de l'application pour obtenir un engagement cohérent des utilisateurs.

C’est plus facile à dire qu’à faire, mais la planification de l’intégration publicitaire à partir de vos toutes premières structures filaires vous donnera sûrement un avantage esthétique. Vous pouvez également vous inspirer des solutions de jeu créatives pour intégrer des publicités dans les fonctionnalités de l'application. Par exemple, les utilisateurs qui regardent une annonce vidéo complète peuvent être récompensés par des «monnaies» (points, vies, compétences débloquées, etc.) qui améliorent directement l'expérience de leurs applications. Il s’agit de déterminer les devises auxquelles votre public cible réagira et de transformer la publicité en une activité mutuellement enrichissante.

3) Les IAP prennent le relais

Par conséquent, si les téléchargements payants sont une tâche de longue haleine et que la plupart des stratégies publicitaires ne fournissent qu'un revenu modeste, quel modèle de monétisation d'applications vous rapportera le plus pour votre argent? Tous les signes indiquent des achats intégrés (IAP).

Apple a été le premier à capitaliser sur cette tendance en déployant un protocole IAP simple et simple, qui a clairement touché les utilisateurs iOS. Entre 2012 et 2013, les IAP étaient responsables de près de 80% des revenus des développeurs iOS. Le processus d’autorisation de transaction était si convivial, en fait, qu’il atterrirait plus tard à Apple eau chaude avec le FTC.

Les développeurs Android et Windows Phone n'ont pas profité de la même chose succès financier en tant que développeurs iOS à ce jour, mais Google et Microsoft s’efforcent certainement de combler l’écart qui caractérise Apple dans ce précieux recoin du marché de la téléphonie mobile. En conséquence, les prévisionnistes du marché s'attendent à hausse des revenus mondiaux du PAI d’environ 14 milliards de dollars de 2015 à près de 37 milliards de dollars de 2017.

4) Gamme d'IAP

Comme avec la plupart des terminologies technologiques émergentes, il a été difficile de trouver une définition cohérente des IAP. La plupart associent cette pratique à des joueurs mobiles qui achètent du matériel amélioré avant de se rendre sur le champ de bataille virtuel ou d'acheter des astuces supplémentaires pour résoudre un puzzle de mots difficile. Mais en réalité, cette méthode de monétisation d'applications peut être étendue à presque toutes les verticales.

Les développeurs d’applications d’affaires et de productivité peuvent incorporer des PAI dans un modèle d’entreprise freemium, dans lequel les utilisateurs téléchargent gratuitement une version de base d’une application avant de payer pour déverrouiller des fonctionnalités avancées. Les développeurs d’applications multimédias peuvent intégrer des PAI dans unmodèle économique basé sur un abonnement, où les utilisateurs peuvent lire, regarder et écouter du contenu illimité ou exclusif en payant une prime fixe ou récurrente. Et tout développeur d’application incorporant de la publicité dans son modèle de monétisation peut également envisager de proposer une expérience sans publicité en tant que PIA.

L’autre extrémité - et souvent la plus lucrative - du spectre de l’IAP concerne la vente de biens matériels. Le jeu le plus courant implique que les détaillants utilisent leurs applications mobiles, en partie ou en totalité, comme vitrine de commerce électronique. Mais vous n’avez pas nécessairement besoin de fabriquer vos propres marchandises pour encaisser la montée de mCommerce. Les développeurs d'applications de tous les horizons peuvent explorer les programmes d'affiliation dans lesquels les produits qui complètent leur expérience de marque sont présentés comme des PAI. Un développeur d'applications de transport en commun, par exemple, pourrait promouvoir des guides touristiques publiés par un réseau de partenaires locaux. Alternativement, une application communautaire de fans de sport pourrait intégrer des offres émanant d'un partenaire de billetterie d'événements en direct.

Que votre PIA prenne la forme d’un avantage numérique ou d’un produit tangible, il doit communiquer clairement une valeur. Même les meilleurs emplacements d'annonce traditionnels peuvent toujours être perçus comme une source de distraction, alors que les PAI qui restent directement pertinents pour les intentions de l'utilisateur et apportent des améliorations immédiates à son expérience d'application ont une probabilité nettement plus grande de cultiver des relations commerciales viables.

Michael Fellows

Michael Fellows, J'aide les entreprises à créer de meilleurs logiciels sur broadwaylab.com

Répondu il y a 139w · L'auteur dispose de réponses 90 et de vues de réponses 77.3k

La ruée vers l'or pour les applications mobiles est terminée .. dans une certaine mesure.

La plupart du temps, vous devriez commencer par le Web lorsque vous développez un produit. Pourquoi?

C'est moins cher et plus rapide à commercialiser. Vous pourrez valider votre idée et apprendre rapidement.

Quand devriez-vous commencer par utiliser l'application?

Photos

Prendre des photos sur le Web est presque impossible. Le téléchargement de fichiers image est une douleur. C'est incroyablement facile à faire sur votre téléphone.

Messagerie

Les applications sont idéales pour les activités brèves et rapides. C'est la messagerie. Vous êtes généralement en déplacement. Parmi les principales applications gratuites 3 disponibles sur l'App Store, 5 est actuellement une application de messagerie.

Localisation

La fonctionnalité de localisation en temps réel est un autre avantage des applications. Foursquare, Tinder, etc.

Jeux

Les gens aiment tuer le temps avec des jeux. Assis dans le bureau du docteur? Sortez votre téléphone et jouez un peu à Angry Birds. Publicités télévisées? Essayez de vous rendre au niveau suivant sur Monument Valley.


Toute autre idée qui ne rentre pas bien dans l’un de ces seaux devrait probablement être abordée sur le Web. Une application peut ensuite être utilisée pour compléter le produit Web après avoir prouvé sa valeur.

Edric Ward

Edric Ward, Années 5 en tant que PDG de Maithbe

Répondu il y a 146w

>>> Source: Quelles sont les principales critiques de constructeur d'applications 6 dans 2015?

À mon avis, cela vaut la peine de rédiger une application.

Votre application peut être gratuite, mais vous pouvez absolument en tirer profit si vous avez une stratégie appropriée pour tirer le meilleur parti de votre application. Toutefois, si vous ne disposez pas de suffisamment de temps et d'argent pour engager quelqu'un pour créer votre application, vous pouvez prendre en compte d'autres solutions. Créer une application avec un constructeur d'applications est une bonne idée!

Construire une application sur vos appareils mobiles devient plus facile que jamais. Nul besoin d'avoir des compétences en codage, vous avez simplement besoin d'un constructeur d'applications pour créer votre propre application avec des fonctionnalités personnalisables. Voici quelques-unes des meilleures critiques d'applications à consulter:

1. Como- Une grande solution pour les petites entreprises

Como garantit que vous obtiendrez des résultats dans les mois 6 ou que vous obtiendrez des mois 6 supplémentaires gratuits. Cette application est appréciée car elle est facile à utiliser avec de superbes designs. Les utilisateurs peuvent personnaliser différentes fonctionnalités, notamment les thèmes, les couleurs, les mises en page, les styles, les icônes et les arrière-plans. Un autre point remarquable est que cette application ne nécessite aucune compétence de codage, il est donc très simple pour vous de créer votre propre application. En outre, Côme dispose d'un excellent service clientèle, notamment par courrier électronique.

Cependant, Côme est désormais disponible uniquement pour les appareils mobiles Android et IOS. Un autre inconvénient est que les utilisateurs ne peuvent pas accéder au chat en direct ou à l'assistance téléphonique.

2. Appy Pie - Faire une application, aussi facile que la tarte.

Comme avec Comy, avec Appy Pie, les utilisateurs n’ont pas besoin de compétences en codage pour créer eux-mêmes une application. Appy Pie prend en charge un large éventail de systèmes tels que HTML5, Android, iOS, Blackberry, Windows et Kindle. Sur les versions payantes, l'analyse des applications et Google Analytics sont intégrées sans publicité automatisée. En outre, Appy Pie permet aux utilisateurs de monétiser avec iAds, afin d’être pris en charge par chat en direct. Le programme revendeur est également appliqué.

L'inconvénient d'Appy Pie est que, lorsque vous créez une application, sa marque figure sur toutes les versions, à l'exception du plan Platinum. Cela signifie que vous devez acheter la version la plus chère pour supprimer la marque. De plus, Appy Pie aurait une petite sélection d’icônes et d’arrière-plans.

3. AppMakr - Til moyen le plus facile de créer une application

Appmakr permet également aux utilisateurs de créer une application sans savoir coder. Il n'y a pas d'annonce dans l'application, mais vous pouvez installer vos propres annonces pour réaliser des bénéfices. Les utilisateurs peuvent personnaliser toutes les fonctionnalités avec des mises à jour illimitées. De plus, vous pouvez charger votre application dans l'App Store.

Cependant, les applications créées avec Appmachine peuvent être délicates lorsqu'elles sont publiées sur iPhone. La version Windows a moins de fonctionnalités et le chat en direct n’est disponible que pour les utilisateurs Pro.

Pour obtenir des informations détaillées sur le prix de chaque constructeur d'applications, veuillez Cliquer ici

Écrire des applications est-il une perte de temps, financièrement?

4. AppMachine - Développer une application pour chaque événement

AppMachine est un autre constructeur d'applications très simple à utiliser. Les options Pro sont disponibles directement dans la version d'évaluation. Vous pouvez jouer avec les conceptions et les fonctions et ne commencer à payer que lorsque vous décidez de publier votre application. AppMachine propose une variété de modèles et de modèles à choisir, ce qui vous donne de nombreuses idées pour votre propre application.

L'inconvénient d'AppMachine est qu'il n'y a pas de support publicitaire dans l'application et que ce n'est pas disponible pour HTML5. De plus, certaines fonctionnalités professionnelles ne semblent pas vraiment prêtes.

5. Shoutem - Tout ce dont vous avez besoin pour créer des applications étonnantes

Shoutem propose des fonctionnalités de fidélisation utiles, notamment la récompense de fidélité et une section «Offres spéciales». Le soutien de Shoutem est particulièrement rapide et amical. Un autre point fort de Shoutem est l'intégration des médias sociaux avec la plateforme Shout, en plus des options de médias sociaux normales. En outre, la fonctionnalité d'application multilingue vous permet de traduire tout ce qui se trouve dans l'application dans votre langue.

En revanche, la langue d'interface de Shoutem est l'anglais uniquement. Ce constructeur d'applications manque également d'options de commerce électronique et présente une structure de menu déroutante.

6. Simicart - Solution pour les marchands Magento d'avoir une application de shopping mobile

SimiCart est un constructeur d'applications mobiles Magento de Magestore conçu pour générer votre application de shopping mobile pour votre propre entreprise. Sans codage, vous pouvez le personnaliser avec différents plug-ins, ce qui vous permet de créer une application unique contenant toutes les fonctionnalités nécessaires. SimiCart est considéré comme un choix judicieux pour les magasins Magento, car il est spécialement conçu pour eux. Il est directement connecté à vos systèmes avec une interface conviviale, quelle que soit la langue utilisée.

Toutefois, certaines fonctionnalités telles que les coupons mobiles, les cartes-cadeaux mobiles et l'exécution par un tiers doivent être intégrées à SimiCart pour offrir une meilleure expérience utilisateur.

>>> connexes: Combien coûte la création d'une application de commerce électronique Android?

Alex Kane

Alex Kane, Directeur marketing @ Ramotion, Agence de design et de marque UX, SF

Répondu il y a 109w · L'auteur dispose de réponses 65 et de vues de réponses 177.5k

Ce n'est pas une perte de temps si vous devez investir suffisamment d'effort et ne pas rêver d'argent facile.

  • Au cours de mon travail dans notre agence numérique, j'ai vu de nombreuses applications réussies. La principale différence entre ces applications réside dans le fait que les personnes qui réussissent crachent des statistiques, selon lesquelles les chances de réussite sont minces. Ils ont perfectionné leurs idées pendant des années, développé des prototypes, testé différentes versions et, finalement, leurs produits ont connu le succès. Je ne parle pas de grands projets tels que Instagram et Uber, je veux dire Plus de (des centaines de milliers de téléchargements payants et des millions en achats d'applications) ou Prisma (Téléchargements 650.000 la première semaine), MSQRD (Vendu à Facebook), etc. Qui aurait pensé qu'ils réussiraient si bien quand il y avait déjà beaucoup d'applications de traitement de photos? Mais vous pouvez voir le résultat. Ce sont quelques exemples du marché de masse.
  • Il existe également divers développements dans le domaine des affaires - par exemple, un scanner de documents de Readdle. Ces gars ont commencé avec une seule application; Maintenant, ils ont une série d'applications professionnelles qui leur rapportent un revenu sain. Et il y a beaucoup d'autres exemples.

Je peux donc affirmer avec certitude que, malgré les sceptiques, le développement d'applications mobiles a toujours du sens. Mais si vous avez des doutes, mieux vaut ne pas commencer. Vous ne gagnerez pas sans une forte volonté: un grand nombre d'obstacles le long du chemin renforcerait facilement vos doutes et vous ne finiriez pas le travail.

Je souhaite sincèrement que tous ceux qui croient en son idée en tirent le meilleur parti.

Gregory Raiz

Gregory Raiz, Je dirige une entreprise qui a construit 100 à partir d’applications mobiles populaires.

Mise à jour il y a 117w · L'auteur dispose de réponses 155 et de vues de réponses 448.5k

Les applications mobiles sont maintenant une entreprise mature et doivent être considérées comme un canal logiciel, similaire à Web, à un ordinateur de bureau, etc.

Chaque canal d'entreprise peut avoir ses propres modèles d'entreprise et les applications ne sont pas différentes. Si vous choisissez un modèle commercial axé sur la vente d'un achat ponctuel de 0.99, il s'agit probablement d'une entreprise non durable et peut être une perte de temps. La plupart des développeurs d'applications indépendants se concentrent sur un modèle commercial peu marketing, sans découverte et offrant une valeur client très faible. Ce n'est pas la seule façon de faire les choses.

J'ai travaillé sur des applications générant des revenus annuels de plusieurs centaines de millions de dollars. Ces applications prennent en charge de grands logiciels et des canaux commerciaux avec des millions d'utilisateurs finaux. Le revenu par utilisateur est significatif. En outre, aider des millions de personnes avec des logiciels n’est certainement pas une perte de temps.

En bref, construisez une entreprise et non une application. L'application est un excellent canal, mais le revenu est généralement généré par une activité principale.

Quelle est la qualité de l’accord Apple Pay pour Stripe?

Brian Roemmele

Brian Roemmele, Alchimiste et métaphysicien

Répondu il y a 214w · L'auteur dispose de réponses 1.3k et de vues de réponses 11.9m

C'était une affaire spectaculaire pour Stripe. Cela donnera à la société et à ses merveilleuses API une visibilité encore plus large. Stripe aura une longueur d'avance massive, tout comme les développeurs d'applications qui utilisent leur système.

C'est une très bonne journée pour Stripe.

Justin Toy

Justin Toy, Fondateur de Target Revenue, programmeur novice

Répondu il y a 208w

Stripe a beaucoup de succès ces derniers jours et Apple Pay pourrait potentiellement aider à lancer Stripe au premier plan des paiements mobiles. Bien entendu, cela dépend si Apple Pay est ou non largement adopté et utilisé. Compte tenu des antécédents d'Apple, il est fort possible qu'Apple Pay puisse enfin intégrer les paiements mobiles au grand public. Un certain nombre d'autres sociétés et consortiums ont échoué ou ont eu un succès minimal (Google Wallet, ISIS, Paypass, PayWave, LevelUp, mPowa, PayToo, etc.). À l'heure actuelle, seuls Iphone 6 et 6 plus prennent en charge Apple Pay. Ils auront donc probablement besoin de plus d'utilisateurs avant qu'Apple Pay ne devienne vraiment grand public.

Is attendance necessary for registration in 9th class?

Pritish RajPritish Raj, B.Tech from C. V. Raman College of Engineering, Bhubaneswar (2021)

Répondu il y a 1w · L'auteur dispose de réponses 89 et de vues de réponses 10.5k

No ! Attendance is not at all compulsory in std 9 , according to CBSE each student should at least have a minimum 75% percentage of attendance , then only he/she may be register as a candidate for board exam .

Bonne chance!

Combien de droits d'importation devrai-je payer si j'importe un téléphone portable de Chine via Alibaba?

Maulik Shah

Maulik Shah, Nous aidons les entreprises à importer de la Chine sans risque 100%. Nous sommes vos meilleurs agents d'exportation en Chine.

Répondu il y a 96w · L'auteur dispose de réponses 217 et de vues de réponses 107k

Le droit total est 18.59%

J'imagine que les téléphones mobiles ont besoin d'un certificat BIS pour pouvoir passer la douane et être utilisés en Inde.

Rahul

Rahul

Répondu il y a 95w · L'auteur dispose de réponses 509 et de vues de réponses 187.8k

Je suppose qu'environ 30% de l'évaluation effectuée par les agents des douanes de votre article peut être supérieur au total 30% mais que vous éviterez probablement les droits de douane si vous les recevez par la poste chinoise.

Pouvons-nous utiliser une bande pour une entreprise de livraison directe même si elles sont inscrites à la liste des entreprises interdites?

Arkadiusz Hukalowicz

Arkadiusz Hukalowicz

Répondu il y a 34w · L'auteur dispose de réponses 54 et de vues de réponses 7.9k

Ce ne serait pas souhaitable. Vous pouvez vous présenter comme vendeur en ligne de tout ce que vous vendez, mais si vous recevez un indice, votre compte sera suspendu.

À quoi ressemble la censure dans les dictatures?

John Lombard

John Lombard, Fondateur de "Le langage de la culture" | Consultant | Orateur

Répondu il y a 105w · L'auteur dispose de réponses 497 et de vues de réponses 934.8k

Je peux seulement parler de la situation en Chine.

En Chine, la censure est assez forte. Tous les sites Web chinois appliquent des règles strictes concernant les sujets sur lesquels ils sont autorisés à discuter. Les sujets interdits seront supprimés rapidement et les auteurs risquent des amendes ou des peines de prison. Les moteurs de recherche ne sont pas autorisés à rechercher des sujets ou des termes particuliers.

De nombreux sites Web sont bloqués - Facebook, Google et Twitter, pour en nommer quelques-uns.

Mais cela aboutit vraiment à une sorte de guerre silencieuse. Aussi vite que le gouvernement chinois pense à des moyens de censurer le réseau, d'autres pensent à des moyens de le contourner. Certains termes sont interdits? Les Chinois pensent simplement à d’autres termes à utiliser à leur place. Ceux sont bannis? Ils viennent juste avec de nouveaux termes à nouveau.

Les sites Web sont bloqués? La plupart des Chinois savent comment utiliser un VPN pour contourner les blocs du gouvernement. Le gouvernement découvre comment bloquer le VPN… puis il ne fait que développer de nouvelles technologies et astuces pour contourner le gouvernement.

En arrière, en arrière.

En fin de compte, je ne pense pas que cela empêche beaucoup les Chinois d’avoir accès à l’information - du moins, pas les Chinois qui le souhaitent vraiment. Et cela a également pour résultat de créer une génération de Chinois assez au fait des technologies, essayant toujours de garder une longueur d'avance sur le gouvernement.

Je ne dis absolument pas que la censure est une bonne chose… mais elle n'est pas non plus aussi terrible que certains pourraient le croire.